jeudi 19 juillet 2018

Nouveaux Documents Techniques Application pour les dallages fibrés du CSTB


Le  Groupe Spécialisé   n° 3.3 Structures tridimensionnelles, ouvrages de fondation et d’infrastructure a publié  le 4 juillet 2018   les nouveaux DTA pour les procédés de Dallage industriel en béton renforcé de fibres métalliques avec et/ou sans joints de retrait

Des dispositions nouvelles concernant le dosage et les valeurs admissibles sont données dans le DTA   suite à la réunion du GS3.3 du  13 février 2018  : les valeurs restent inchangées


Vous pouvez retrouver ces DTA en  cliquant sur les noms des différents tenant de système

BEKAERT

ARCELOR

FSI


jeudi 2 février 2017

Nouveau DTA pour arcelor

L'avis technique ARCELOR  http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS03-D/AD150826_V1.pdf


Par rapport à la HE 1/60  les caractéristiques géométriques principales  ne changent pas  ( longueur  diamètre du fil ), une très légère modification de la forme du crochet  et la classe d'acier qui est de 1430 N/mm²  contre  1150 N/mm2

Les contraintes en zone courante sont identiques, par contre les contraintes angle sont légèrement améliorés 3.4  contre 3.2 MPA

L'écart sur les valeurs admissibles sont-elles  liées  à des dispersions moindres lors de essais de qualification  ou d'un réel comportement différent de la fibre. On vous laisse avoir votre propre avis  


On retrouve les mêmes impositions sur le béton que dans le dernier avis technique. Pour mémoire lire l'article précédent 
http://dtu13-3.blogspot.fr/2016/02/nouveaux-avis-technique-beton-de-fibres.html

lundi 23 janvier 2017

Info norme PR NF EN 15512 Systèmes de stockage statiques en acier —

La norme Systèmes de stockage statiques en acier — Systèmes de rayonnages à palettes réglables — Principes applicables au calcul des structures PR NF EN 15512  est à l’enquête public sur  le site de l'AFNOR http://norminfo.afnor.org/consultation/30547   jusqu'au 17/02/2017

Il est vivement conseillé de lire la norme avant l'enquête afin que l'on puisse mettre nos observations d'utilisateurs ou de concepteurs des sols industriels qui  supporteront les racks  notamment les articles


5.1.6 Interface entre le rayonnage et le plancher de soutien

9.13 Matériaux de sol ..
9.13.1 Sols en béton ..................
9.13.2 Sols bitumineux .......................
9.13.3 Autres matériaux de sol ............................
9.13.4 Dimensionnement des ancrages ..........


Nous n'avons pas pris encore le temps de lire dans le détail, mais l'article 5.16.2  est important  : si les impositions sont celles de la norme rack  cela promet  ....A savoir des tolérances de pose des racks , de la déformation des lisses  qui restent gérables et des impositions sur les déformations de la dalle support très stricte  ( pour ne pas dire impossible )

Il est notamment spécifié dans le chapitre 5.1.6.2
Les propriétés du plancher relatives à la conception du rayonnage doivent être spécifiées par le Spécificateur (voirl'EN 15629). En l'absence de toute spécification, les propriétés suivantes du plancher de soutient du rayonnage peuvent être supposées être les suivantes, ce dont le Spécificateur doit être informé :
 Classe de béton d'au moins C20/25.
 Quasi‐rigide, voir le Tableau 2.
 La rotation de corps rigide de la dalle de plancher ne doit pas dépasser 1/500.
 Elle doit être suffisamment élevée pour supporter les actions induites par la structure durayonnage, comme des forces concentrées sur les montants, et des forces induites par le système decontreventement, s'il existe.
 L'épaisseur du plancher structurel (plancher sans plaque d'extrusion, le cas échéant) correspond à l'épaisseur supposée pour la conception d'ancrage, par exemple des montants, des dispositifs de protection de montant indépendants et du système de contreventement, s'il existe.
 Le plancher est adapté à la conception de l'ancrage, voir l'ETAG 001 : « fissuré ».
 Il n'y a pas de joints de mouvement horizontaux
 Il est clair que les exigences par défaut; notamment le critère Quasi-Rigide de la dalle support n'est pas souvent réalisé : c'est pourquoi ce critère ne peut être pas un critère par défaut de la conception des racks. Nous ferons une remarque dans ce sens à l’enquête probatoire, n'hesitez pas à faire de même.


Il est notamment spécifié dans le chapitre 9.13.4 Dimensionnement des ancrages
Les efforts de calcul exercés dans les fixations au sol doivent être calculés pour la combinaison de charges la plus exigeante à l'état limite ultime et les ancrages doivent être calculés conformément à l'ETAG 001.
Chaque liaison entre le montant et le sol doit être capable de transférer une force de calcul minimale de 5 kN en tension et de 7 kN en cisaillement appliquée séparément.
NOTE
Pour les ancrages en béton, les paramètres suivants sont significatifs :
a) l’épaisseur du sol en béton de la structure (l'ajout d'une charge ne contribue pas à la résistance de l'ancrage) ;
b) la qualité du béton ;
c) le pourcentage d'armature au niveau supérieur de la dalle ;
d) la disposition ou non de l'ancrage dans la zone de tension ou de compression du béton;
e) la distance entre les ancrages ;
f) la distance entre l'ancrage et le bord de la dalle de béton ;g) la différence entre la dimension du trou pratiqué dans l'embase et le diamètre de l'ancrage.
Lorsque la dalle de béton est placée directement sur le sol, les contraintes de traction exercées sur les couches supérieures du béton sont généralement faibles et le sommet de la dalle peut être considéré comme se situant dans la zone de compression.
Bien que la probabilité d'une configuration d'un ancrage isolé qui serait dans une zone en traction dans le sommet de la dalle reste très faible , cette conclusion "le sommet de la dalle peut être considéré comme se situant dans la zone de compression " n'est pas tout le temps vrai. Une force de 5 Kn dans un dallage de 15 cm ramène environ une sollicitation d'environ 0.5 Mpa qui pourait se cumuler aux sollicitations potentiels de traction deja existante dans le dallage : notamment les sollicitations dues aux  moments complémentaires d'inclusion par exemple ....



N’hésitez pas à partager vos commentaires, répondre à l'enquête afin que les avis de l'ensemble des acteurs soient prises en compte



mercredi 20 avril 2016

Info norme NF P18-710 Calcul des structures en béton : règles spécifiques pour les bétons fibrés à ultra-hautes performances (BFUP)

La norme sur le calcul des strcutures en BFUP vient de sortir.

Attention elle se limite aux béton fibré ulta performant : Ce sont des bétons caractérisés par une résistance à la compression élevée, par une résistance en traction post-fissuration importante permettant d'obtenir un comportement ductile en traction et dont la non-fragilité permet de calculer et de réaliser des structures et éléments de structure sans utiliser d'armatures de béton armé.

Les béton de fibre utilisés pour les sols industriels  ne répondent pas à sa définition: car d'une part ils sont utilisés avec des béton classiques et ont d'autre part un comportement traction post fissuration adoucissant , ou peu élevé. Une norme pour ce type de béton fibré serait elle aussi nécessaire afin de pourvoir prendre en compte de manière normative l'apport des fibres dans certains cas.



mardi 2 février 2016

Nouveaux avis technique Béton de fibres

Les nouveaux avis techniques ( plus exactement DTA  document technique d'application , avis technique est un abus dans le langage pour les documents relevant d'un DTU)  sont publié sur le site Evaluations du CSTB. 

On notera un certain nombre de changement par rapports aux derniers DTA. Les valeurs ont été revues à la hausse pour BEKAERT, FSI. 
Par contre les nouveaux DTA demandent un C30/37 mais avec une résistance au fendage de 3 MPA. 

Ce petit changement dans la rédaction a pour conséquence les points ci-dessous :

  • Une commande d'un C30/37 ne suffit plus : il faut être dans la capacité de prouver que le béton permet de garantir une valeur caractéristique de 3MPa ( statistique en amont + contrôle sur chantier )
  • L’obtention d'un béton au fendage de 3Mpa peut être difficile à obtenir en fonction de la qualité des granulats : d'où la nécessité de bien connaitre la qualité des bétons disponibles dans la région.

Nous conseillons donc de se bâtir des statistiques par centrale afin de connaitre les performances en traction par fendage de vos béton, ou de travailler avec votre BPE sur ce sujet. Nous rappelons qu'une caractéristique est différente d'un critère de conformité. On pourra se reporter à notre ancien post sur les bétons au fendages. Justifier un dallage avec un béton au fendage

L'avis technique ARCELOR  http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS03-D/AD150826.pdf

                           cliquer sur l'image pour l’agrandir

L'avis technique BEKAERT   http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS03-D/AD150825.pdf


L'avis technique FSI            http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS03-D/AD150827.pdf




On retiendra  
en angles et bord pour 35 kg valeurs 3Mpa à 3.1Mpa quelque soit le type de fibres 
en zone courante  4.1 Mpa à 5.2 Mpa en fonctoon du type de fibres 




lundi 18 janvier 2016

Info norme : prEN 16907 Terrassement

Différents  projet normes sur les terrassements sont à l’enquête public 
Le projet PR NF EN 16907-3  Terrassement - Partie 3 : Procédés de construction P11-302-3PR  
Le projet PR NF EN 16907-4  Terrassement - Partie 4 : Traitement à la chaux et/ou liants hydrauliques P11-302-4PR
Le projet  PR NF EN 16907-5 Terrassement - Partie 5 : Contrôle de la qualité P11-302-5PR  


Il est toujours intéressant de connaitre les exigences auxquelles doivent répondre les terrassiers. Il ne faut pas oublier que  la plateforme reste un point essentiel pour la  résistance des dallages. Les règles du DTU 13-3 ne prennent pas assez compte dans les modes de calcul de la qualité de la plateforme contrairement aux  anciennes règles  "recommandations professionnelles" qui ne comptait  malheureusement que de ça.     

Comme toujours A lire et commenter jusqu'au  4 février 2016  sur 
http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme.html



mardi 10 novembre 2015

Info norme : PR NF P 11-101 Activité des sols industriels - Méthode de mesure de résistance à l'usure par roulage

Le projet de norme sur l'essai de la résistance à l'usure par roulage est à l’enquête probatoire sur le site de l' AFNOR jusqu'au  05/01/2016

A lire et commenter sur 
http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-p-11-101.html

Cette futur norme remplacera la norme expérimentale XP P11 101 avril  2001
Cette norme décrit la méthodologie de l'essai d'usure par roulage .
Les caractéristiques mesurées sont la perte de masse et la perte de volume
Cette norme ne classifie pas les résultats en niveau de performance, elle se limite au mode opératoire et aux formules pour les caractéristiques mesurées.

mardi 29 septembre 2015

Info norme : P98-170PR Chaussées en béton de ciment - Exécution et contrôle

Le projet de norme sur l’exécution et le contrôle des chaussées en béton est à l’enquête probatoire sur le site de l' AFNOR jusqu'au  03/10/2015

A lire et commenter sur 
http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-p98-170.html

Cette futur norme remplacera la norme homologuée NF 98 170  d'avril 2006


mardi 4 août 2015

Info norme : PR NF P18-710 Complément national à l’Eurocode 2 - Calcul des structures en béton : règles spécifiques pour les Bétons Fibrés à Ultra-Hautes Performances (BFUP)

Le projet de norme sur les BFUB  est à l’enquête probatoire sur le site de l' AFNOR jusqu'au  03/10/2015

A lire et commenter sur 
http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-p18-710.html

Afin de répondre à des besoins de normaliser les Beton fibres à Hautes Performances, cette norme a pour but de définir les méthodes de  calcul des structures en BFUP  pour les  bâtiments et ouvrages de génie civil. 

C'est une  adaptation de EC2 aux  spécifictés des BFUP.

Elle s'appliques aux BFUP qui sont définies de la manière suivante :Ce sont des
bétons caractérisés par une résistance à la compression élevée, par une résistance en traction post-fissuration importante permettant d’obtenir un comportement ductile en traction et dont la non-fragilité permet de calculer et de réaliser des structures et éléments de structure sans utiliser d’armatures de béton armé. Pour la réalisation de certaines structures, le BFUP peut néanmoins contenir des armatures de béton armé (on parle alors de BFUP armé) ou des armatures de précontrainte (BFUP précontraint)


Les BFUP couverts par cette norme ont un comportement en traction pris en compte dans le calcul selontrois classes définies au 4.4.3 de la norme NF P18-470 ( en cours de normalisation   pour  Novembre 2015)

Les BFUP couverts par cette norme sont les BFUP-S décrits dans la norme NF P18-470.
NOTE Ces BFUP présentent donc notamment les caractéristiques mécaniques suivantes :
-ce sont des BFUP de type M, c'est à dire que les fibres qui contribuent à assurer le caractère écrouissant en flexion sont des fibres métalliques
- résistance caractéristique en compression fck comprise entre 150 MPa et 250 MPa
- résistance caractéristique en traction fctk,el supérieure à 6,0 MPa
- comportement suffisamment ductile en traction,

La décompose décompose les BFUPs selon les différents cas :
- classe T1 (adoucissant en traction directe) lorsque fctf/1,25 < fct,el aussi bien pour la courbe moyenne que pour la courbe caractéristique, soit fctfm/1,25 < fctm,el et fctfk/1,25 < fctk,el- classe T2 (peu écrouissant) lorsque fctf/1,25 ≥ fct,el pour la courbe moyenne et que fctf/1,25 < fct,el pour la courbe caractéristique, soit fctfm/1,25 ≥ fctm,el et fctfk/1,25 < fctk,el
- classe T3 (très écrouissant) lorsque fctf/1,25 ≥ fct,el aussi bien pour la courbe moyenne que pour la courbecaractéristique, soit fctfm/1,25 ≥ fctm,el et fctfk/1,25 ≥ fctk,el



Cette norme ne s'applique pas pour les bétons fibres en dehors des BFUP. Le domaine d'application est donc limité à des ouvrages spécifiques. On peut regretter que les autres cas d'utilisation des bétons fibrés en dehors des BFUP ne fassent pas  encore l'objet d'un projet de norme.   


lundi 8 juin 2015

Quelles spécifications pour les charges roulantes

Il est toujours difficile d'avoir des informations sur les charges roulantes. Pourtant ces informations sont importantes pour dimensionner correctement un dallage : le maître d'ouvrage ne disposant pas forcement les fiches techniques des chariots, dumpers, engins de levage, tout le monde perd du temps  à la recherche de l'information. Dernièrement un de mes clients m'a fait connaitre un site de matériel d'occasions qui présente l'avantage de recenser de nombreux équipements avec leurs fiches techniques  plus de 1800 références pour les chariots.
Attention les fiches ne sont pas forcément à jour mais c'est déjà une bonne base de départ.

http://www.ritchiespecs.com/fr



lundi 24 novembre 2014

La norme NF EN 206/CN est publié

Le projet de norme  PR NF EN 206/CN   est dorénavant publié. Vous pouvez commander le texte intégral à l'AFNOR
Pour mémoires nos différents commentaires lors de l'enquête probatoire
http://dtu13-3.blogspot.fr/2014/04/info-norme-pr-nf-en-206cn-beton.html

vendredi 4 avril 2014

Info norme : PR NF EN 206/CN Béton - Spécification, performance, production et conformité - Complément national à la norme NF EN 206

Pour informations sur le site AFNOR
http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-en-206cn.html

Nous n'avons pas encore tout lu dans le détails mais
On trouvera notamment dans ce prjet
  1. Un tableau synthétique de l'interaction des différentes normes béton
  2. Les cartes gel -degel
  3. Les cartes sels  
  4. Les critères d'information du producteur   ( lire ci-dessous)
  5. Les critères d'ajustement du mélange sur chantier ajout divers, fluidifiant,   ( lire ci-dessous)
  6. Les contrôle de conformité et critères de conformité  ( lire ci-dessous)
 Quelques extrait et nos commentaires :

    L’NA.7.2 Information du producteur du béton à l’utilisateur L’utilisateur peut exiger que, en cas de constat d’un défaut de résistance ou d’un défaut récurrent sur la consistance, le producteur lui communique la composition nominale ainsi que les bordereaux de pesée du béton concerné. Cette communication s’applique également dans le cas de désordre constaté par les deux parties concernant le béton de l’ouvrage.

    L'utilisateur peut également exiger que, sur une fraction de livraison bien identifiée (inférieure à 5 % du volume total ou sur une période n’excédant pas 5 jours de bétonnage consécutifs), le producteur lui communique la composition nominale du béton et les bordereaux de pesée correspondants, sauf dans le cas des bétons de 
    marque déposée par le producteur, si celui-ci a indiqué au préalable à l’utilisateur que cette communication n’était pas possible
    Par conséquent, il est difficile d'exiger la fourniture de tous les bons de pesées pur une opération. Le BPE n'a une obligation qu'en cas de litige, ou une obligation partielle.

    NA.7.5 Ajustements du mélange après le malaxage principal et avant le déchargement
    En France, les dispositions de 7.5 s’appliquent également aux ajouts.
    En France tout ajout d’eau sur le chantier autre que celui lié à un ajout d’adjuvant prévu dans la formulation du béton est interdit
    Les quantités d’ajouts ou d’adjuvants incorporées au béton à la livraison sous la responsabilité du producteur, dans les cas spéciaux cités en 7.5 (2), doivent avoir été prévues dans la formulation du béton.
     La note (informative) du paragraphe de l’Annexe L ligne 15 citée en 7.5 est remplacée en France par le texte normatif suivant :
    Tout ajout effectué sur le chantier doit être inscrit sur le bon de livraison. La partie qui a demandé cet ajout est responsable des conséquences et il convient qu’elle soit enregistrée sur le bon de livraison
    Attention, dans le cas d'ajout de fluidifiant sur chantier ou de fibres de bien faire valider ces ajouts par le BPE.

    NA.8 Contrôle de conformité et critères de conformité
    Le contrôle de conformité des bétons d’ingénierie (NA.3.1.50) doit être effectué sur chaque composition de béton prise individuellement ou sur une famille de bétons d’ingénierie formulés avec le même ciment et la même addition (l’utilisation de la notion de famille élargie de l’Annexe NA.K n’est pas permise).
    Pour les bétons d’ingénierie, le plan d’échantillonnage et d’essais pour chaque propriété spécifiée, tel que décrit aux paragraphes 8.2.1.2, 8.2.2.2 et 8.2.3.1, doit faire l’objet d’un accord entre le prescripteur et le producteur de  béton. Que ce soit en production initiale ou continue, les fréquences d’échantillonnage doivent être au minimum celles prévue dans le tableau 13 pour la production initiale. 

    A approfondir, quelles sont les critères de conformité dans le cas de béton avec une caractéristique complémentaire de traction au fendage :vaste débat....
     

















    mardi 26 novembre 2013

    Info norme : PR NF EN 16681 Systèmes de stockage statique en acier Principes pour le calcul parasismique

    Pour informations sur le site AFNOR
    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-en-16681.html

    Nous n'avons pas encore lu dans le détails mais
    il est notamment précisé
    8.1.8 Conditions d'ancrage
    Les boulons d'ancrage installés ultérieurement doivent être dimensionnés conformément à l'ETAG-001,Annexe C.
    Dans les zones à très faible sismicité, le concepteur de la dalle doit spécifier l'état du béton (fissuré ou non) dans le cadre de l'installation ultérieure de boulon d'ancrage dans le béton.
    Dans des zones à faible sismicité, les boulons d'ancrage installés ultérieurement pour des rayonnages dimensionnés selon le principe de faible ductilité doivent être homologués conformément à l'ETAG pour :une application dans du béton fissuré, pour une catégorie d'importance I et II ; une application sismique dans la catégorie de performance C2 selon l'ETAG-001, Annexe E, pour lacatégorie d'importance III et IV.
    Dans tous les autres cas, les boulons d'ancrage installés ultérieurement doivent être homologués pour une application sismique conformément à l'ETAG-001, Annexe E :  en catégorie de performance C1 pour une catégorie d'importance I et II , en catégorie de performance C2 pour une catégorie d'importance III et IV.


    Du travail et des problèmes en perspective
    Avec des cahiers des charges 5T/m² RacK 6T par pied, il faudra aussi  garantir l’état fissuré ou non fissuré de la dalle sans aucune information sur les efforts d'arrachements potentiels, de cisaillement.
    A relier et éventuellement à commenter sur le site de l'AFNOR pour ne pas être mis une fois de plus devant des textes difficilement applicables


    mercredi 23 octobre 2013

    Nouvelle édition pour les TR34 4th Edition of Concrete Society TR 34

    Une nouvelle édition pour les TR34 va sortir.
    Cette nouvelle édition prendrait en compte
    • Les derniers Eurocdes et normes
    • Une meilleur prise en compte des sols ( faiblesse actuellement des TR34 qui ne spécifie pas clairement la prise en compte de sol de faible portance en dessous de la plateforme contrairement au DTU 13-3
    •  Des nouveaux critères de planéité suivant les Eurocodes

    Une conférence est donnnée par ACICF à Londre le 5 novembre 
    Bulletin d'inscription suivant le lien


    http://www.acifc.org/documents/BookingForm-ACIFCConference2013.pdf

    Les nouvelles TR34 seront en pré-réservation
    Des connaissances de ce document nous ferons  un résumé des principales nouveautés .

    mercredi 31 juillet 2013

    Intérêt des joints de dilatation pour les chaussées ...


    Avec les fortes chaleurs dans Paris de cet fin de mois de juillet, des joints oubliés et on obtient des soulèvements de 20 cm de la chaussée : les pavés de la rue Montorgeil  à coté de mon bureau se sont de nouveau à refaire : ce n'est pas la première fois que cela arrive mais les mêmes erreurs produits les mêmes effets ...

     




    mardi 11 juin 2013

    Info normatives enquête normes DTU 43.11 P1-1

     La norme  "Etanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de montagne" est à l’enquête probatoire sur le site de l'AFNOR

    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-dtu-4311-p1-1.html


    Dans cette norme il est fait référence aux DTU 13-3 dans le cas des voiries lourdes ou légères. Il est précisé
    b) Cas particulier de terrasse de surface supérieure à 500 m² avec isolant support d’étanchéité de résistance thermique utile supérieure ou égale à 2 m².K/W :
    Dans ce cas, le dimensionnement (épaisseur, ferraillage, fractionnement dans l’épaisseur du dallage, etc.) n’est plus forfaitaire, mais déterminé conformément au DTU 13.3 partie 2, en prenant en compte les valeurs «Rcs-ds ».
    Le dallage est fractionné par des joints de largeur minimale 0,02 m :
    -en partie courante tous les 10 m dans les deux sens ;
    - en bordure des reliefs et des émergences.
    Les joints intéressent toute l'épaisseur du dallage ; les armatures sont interrompues au droit des joints. Ils sont conjugués..
    La distance entre joints de construction de 10m est assez contraignante du point de vu économique. Il n'est pas précisé si les dallages de type non armé étaient autorisé  ( ambiguité sur le terme dallage armé ). Le texte fait référence au DTU 13-3 mais on est loin d'un comportement sur un sol. la déformation du plancher support peut avoir des conséquences sur les sollicitations dans le cas ou les flèches actives resent trs importantes, les points d'appui des planchers créent des points durs à prendre en compte dans la conception des joints de retrait et dilatation.



     

    Info normatives enquête normes micro pieux P94-313PR EN 141999

    La norme sur travaux géotechniques spéciaux   Micropieux est à l’enquête probatoire sur le site de l' AFNOR jusqu'au  17 aoû
    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-en-14199.html
    Vis-à-vis des dallages suivant ASIRI, il est primordiale dans le cas ou un recépage des micro-pieux est prévu de s'assurer de sa bonne réalisation. La norme  précise
    Recépage des micropieux
    L'opération de recépage :
     -  ne doit être effectuée que lorsque le coulis ou le béton a atteint une résistance suffisante ;
     -  doit éliminer tout le coulis ou le béton pollué ou d'une qualité inférieure à celle requise.
    L'arasement et le recépage de la tête du micropieu doivent être effectués avec soin pour éviter de briser ou d'endommager le reste du micropieu.
    Il n'est pas prévu une exigence de contrôle de la bonne réalisation de ces recépages. Au vue des risques à une mauvaise réalisation, il serait peut être bon de prévoir des contrôles vis à vis de cette pratique. Vous pouvez vous aussi commenter dans ce sens sur le site de l'AFNOR

    mardi 14 mai 2013

    Info normatives :NF P 94-500 Missions d'ingénierie géotechnique


    PR NF P 94-500 Missions d'ingénierie géotechnique - Classification et spécifications
     est à l’enquête probatoire sur le site de l' AFNOR jusqu'au  

    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/construction-et-urbanisme/pr-nf-p-94-500.html


    La norme homologuée remlace la norme NF P 94-500 de décembre 2006

    Dans l'annexe A informative « Recommandations additionnelles pour les missions d'ingénierie géotechnique » il est indiqué


    Par conséquent à la lecture de ce document les modules Es ne seront disponibles qu'avec la G2 projet soit assez tard dans le projet. Les maîtres d'oeuvre et d'ouvrages devront lancer au plut tôt les G2 afin de pouvoir lancer les consultations dallage, et ne pas se limiter à une G1.2

    Il est aussi dommage que le tableau regroupe dallage et voirie : les attentes en terme d'analyse géotechnique sont différentes. Il serait préférable d'éclater le tableau en deux un pour le dallage et un pour les voiries  . vous pouvez réagir dans ce sens auprès de l'AFNOR   











    mardi 2 avril 2013

    Info normatives : dernier avis technique CSTB

    Quelques avis techniques en relation avec les dallages


    Jackodur Parking     http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS05-F/AF122307.pdf
    On notera dans cet avis technique  

    Toitures-terrasses accessibles aux véhicules légers
    Dans ce cas, le dimensionnement se fera conformément à la norme NF P 11-213-2 (DTU 13.3 partie 2) en prenant en compte les valeurs Rcsmini de résistance de service et « dsmini dsmaxi » figurant au tableau 2.  Les dispositions constructives particulières suivantes devront être
    prises pour les dallages :
    a) des joints de construction permettant la dilatation des panneaux de béton devront être disposés régulièrement afin d’éviter tout risque de pression sur les remontées d’étanchéité : la distance entre les joints de construction devra tenir compte de la dilatation thermique et de la géométrie des panneaux de béton et éventuellement des trames de l’élément porteur, dans la limite de 10 m,
    b) les joints de retrait seront disposés suivant les préconisations de la norme NF P 11-213 (DTU 13-3),
    c) des joints de désolidarisation d’au moins 20 mm devront être placés en bordure des reliefs et des émergences.
    Toitures-terrasses accessibles aux véhicules lourds
    Le dallage est conforme aux dispositions de la norme NF P 11-213-1 (DTU 13.3 partie 1) en prenant en compte les valeurs « Rcs mini » de résistance critique de service et « ds mini – ds maxi » de déformation du panneau isolant (voir tableau 2).
    Les dispositions constructives particulières suivantes devront être prises pour les dallages :
    a) des joints de construction permettant la dilation des panneaux de béton devront être disposés régulièrement afin d’éviter tout risque de pression sur les remontées d’étanchéité : la distance entre les joints de construction devra tenir compte de la dilatation thermique et de la
    géométrie des panneaux de béton et éventuellement des trames de l’élément porteur,
    b) les joints de retrait seront disposés suivant les préconisations de la norme NF P 11-213 (DTU 13-3),
    c)des joints de désolidarisation d’au moins 20 mm devront être placés en bordure des reliefs et des émergences.  
     Commentaire : En fonction des deux cas toiture véhicules  légers ou toiture véhicules lourds , il y a des obligations de joints à 10m ou non, le cas toiture lourde nous parait plus compréhensible.et logique (erreur rédactionnel ?)




    jeudi 27 décembre 2012

    Info normative NF EN 206-1NF EN 206-1/CN Décembre 2012

    Dans un de nos posts précédents de novembre 2011
    http://dtu13-3.blogspot.fr/2011/11/projet-de-revision-de-lannexe-nationale.html
    nous avions commenté ce projet de norme.
    Le texte est dorénavant sorti et officiel sorti est nous essayerons très bientôt de vous faire une synthèses des points qui peuvent vous intéresser.

    lundi 29 octobre 2012

    mercredi 24 octobre 2012

    Info normative PR NF EN 13877-1 Chaussées en béton partie matériaux - exigences fonctoinnelles

    Sur le site de l'AFNOR vous pouvez commentez jusqu'au  10 décembre 2012  le projet de normes chaussées en béton
    Cette norme concerne les chaussées pour routes, autoroutes, aéroports, rues piétonnes, pistes cyclables, zones de stockage et, en général, toutes les structures supportant une circulation.

    La partie 1 Matériaux
    Le présent document spécifie les exigences concernant :
    les constituants (béton et autres matériaux) des chaussées en béton,les propriétés du béton frais et durci.
    Le présent document est applicable aux chaussées en béton coulé en place. Le béton compacté au rouleau n'est pas couvert par ce document.
    La partie 2 Exigences fonctionnelle
    Ce document spécifie les exigences pour les chaussées en béton coulé en place et serré
    par vibration.
    Il couvre également les couches de fondation en béton ainsi que les couches de roulement
    en béton sur les ponts.

    Bonne lecture, et partagez vos commentaires sur cette norme







    lundi 1 octobre 2012

    Position de la COPREC sur ASIRI : obligations à partir du 1er octobre

    Dans un document n date du 15 septembre co-signé

    • Syntec ingénierie,
    • SOFFONS, 
    • FFB sols industriels ,
    •  COPREC 

    Il est précisé que les recommandations ASIRI sont à prendre en compte pour toutes les consultations (marché publics et privés)  lancées à partir du 1er octobre 2012

    La lettre d'informations



    Nous rappelons à ce sujet

    •  qu'AMOCER IDF organise des formations sur le calcul des dallages avec prise en compte des moments complémentaires Mb  Mc. Pour tous renseignements societe@amocer-idf.com 
    • qu'une offre de service www.DTU13-3.com permet aux entreprises, maîtrises d'oeuvre, bureau de contrôle de calculer, vérifier facilement et rapidement un dallage Pour tous renseignements societe@amocer-idf.com  





    mercredi 8 août 2012

    Info veille normative PR NF DTU 59.1 P2 Travaux de bâtiment - Revêtements de peinture en feuil mince, semi-épais, ou épais


    La norme   PR NF DTU 59.1 P2 Travaux de bâtiment - Revêtements de peinture en feuille mince, semi-épais, ou épais est à l'enquete probatoire sur le site de l' AFNOR

    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/secteur-industrie/pr-nf-dtu-591-p1-1.html


    Pas de préconisations vis à vis du cas de l'utilisation spécifique pour les peintures sur les dallages.

    On profite de l'occasion pour rappeler que

    •  le DTU 13-3 laisse au DPM sur le choix entre  l'obligation de dallage de type armé ou non armé.
    • L' l'UNESI précise :
    Conformément au  domaine d’application du DTU 54.1 « Revêtements de sol coulés à base de résine de synthèse », celui-ci ne s’applique pas aux « peintures de sol pouvant aller jusqu’à 1 mm d’épaisseur », il y a donc lieu de considérer cette valeur de 1 mm comme limite à la définition peinture / résine.Donc revêtement résine supérieur ou égal à 1mm : dallage en béton armé

    Ce sont donc les règles à retenir


    mercredi 18 juillet 2012

    Projet national ASIRI est publié

    Les recommandations ASIRI  amélioration des sols de fondation par inclusions rigides sont publiées et disponsibles aux presses des ponts


    Nous vous en souhaitant bonne lecture et bonne application.
    Concernant les dallages, des calculs supplémentaires à l'annexe C du DTU 13.3 sont nécessaires  pour la prise en compte des moments complémentaires apportées par les inclusions.
    Seul le logiciel de calcul en ligne  www.DTU13-3.com permet actuellement les calculs des dallages suivant le  chapitre V.  Nous n'avons pas d'informations des autres éditeurs de logiciel sur de nouvelle version intégrant les calculs complémentaires nécessaires.



    mardi 3 juillet 2012

    Info normative pour le Fun

    Petit post humoristique sur une norme en préparation
    Qualité du sol - Enregistrement et échange de données relatives au sol (ISO 28258:2012
    Une norme à l’enquête pour normaliser les échanges de données relatives aux sol:
    L'introduction de la norme mérite d'être lue

    Le devenir des sols est de plus en plus préoccupant. La qualité des sols et le besoin de les protéger sont au cour de la problématique, et ce dans tous les pays. Que ce soit en matière d'aménagement du territoire, de recyclage des déchets ou d'évaluation des conséquences de l'utilisation des sols sur la qualité de l'eau ou, plus généralement, de la préservation de leur capacité à garantir les fonctions que la société attend d'eux, il devient de plus en plus nécessaire de connaître les sols, de les décrire et de les analyser. Plusieurs Normes internationales indiquent comment effectuer ces descriptions et ces analyses. Cependant, les études de sols sont généralement menées par des secteurs spécialisés et leurs résultats doivent ensuite être transmis aux parties requérantes ou à l'administration. En outre, en ce qui concerne l'accessibilité des données environnementales au public, les services officiels sont invités à les mettre en ligne, notamment les informations sur les sols.Les projets impliquant la description des sols et souvent, mais pas nécessairement, l'échantillonnage et l'analyse, permettent d'obtenir des informations sur les sols. Les caractéristiques des sols sont estimées sur des parties d'un sol, par exemple des horizons génétiques ou des classes de profondeur. Cette séquence verticale constitue un profil de sol. L'intensité de la description, de l'échantillonnage et de l'analyse des sols varie considérablement selon les projets. De plus, les métadonnées ainsi que les plans et les nomenclatures d'échantillonnage et d'analyse disponibles sont également variables.Du fait de cette grande diversité de données et d'utilisations, la forme papier est désormais rarement appropriée, en particulier si l'on considère que l'étude de sol ne constitue généralement pas une fin en soi mais qu'elle ne représente qu'une partie des données requises pour la prise de décisions au niveau de l'aménagement du territoire et de l'environnement.

    Quant on connait la difficulté pour avoir déjà sur papier des valeurs précises sur les modules Es on est loin de l’échange de données automatique

    Il faut bien réver de temps en temps


    mardi 22 mai 2012

    Info veille normative NF DTU 52.10 P1-1 T2 Mise en oeuvre de sous-couches isolantes sous chape ou dalle flottantes et sous carrelage scellé

    La norme   NF DTU 52.10 P1-1 Mise en oeuvre de sous-couches isolantes sous chape ou dalle flottantes et sous carrelage scellé est à l'enquete probatoire sur le site de l' AFNOR
    http://www.enquetes-publiques.afnor.org/secteur-construction/pr-nf-dtu-5210-p1-1.html


    Les principales informations intéressants les entreprises de sol industriel sont sur la planeite des supports :
    Le nouveau texte spécifie  :


















    Pour mémoire le DTU 13-3 indique :

    On remarquera donc des exigences plus importantes que celles du DTU13-3 dans le cas de superposition de sous-couches.

    Vous avez jusqu'au 31 Mai pour prendre connaissance du texte entier et réagir 




    mercredi 16 mai 2012

    Techfloor ACR : Système d’arrêt de coulage réglable pour sols industriels


    La société SIFLOOR vient de lancer un nouveau système d’arrêt de coulage pour sols industriels

    Ce nouveau joint présente un certain nombre d'innovations techniques très intéressantes.
    Nous vous invitons à découvrir ce nouveau joint  en déchargeant la plaquette

    Documentation Techfloor ACR

    Pour plus d’information sur ce système d’arrêt de coulage
    SIFLOOR 
    Z.I. Molina Sud 8, rue Marc Seguin
    BP 30310 42353 La Talaudière Cedex
    tél. 04 77 90 22 48 fax 04 77 90 22 51